vendredi 1 avril 2016

Comprendre la sécheresse capillaire des cheveux crépus et recette d'une crème capillaire hydratante et fortifiante, aux poudres d'amla, de brahmi et d'ortie piquante

Hello tout le monde !

Je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui pour partager avec vous une nouvelle recette de crème hydratante et fortifiante, spécial cheveux secs.

Ma crème hydratante et fortifiante aux poudres d'amla, de brahmi et d'ortie piquante

Mais avant de vous livrer la recette, je vais tenter de répondre à question que l'on me pose très souvent sur la page Facebook du blog : "Mes cheveux sont secs malgré tout ce que je fais : comment y remédier ?"

Vous en conviendrez très certainement avec moi : le cheveu crépu est beau ! Si si je dis cela en toute objectivité ! 
Il peut être parfois un peu "capricieux" en termes d'entretien, mais il n'en demeure pas moins qu'il se dresse fièrement sur nos têtes défiant même les lois de la gravité !!

Toutefois, le cheveu crépu, vous le savez est plus sec de nature que le cheveu raide, ceci étant dû à la forme du follicule pileux qui est incurvée et profondément implanté dans le cuir chevelu. Le cheveu crépu va alors pousser "en spirale" et sortir "couché" sur le cuir chevelu tandis que le cheveu lisse va pousser et sortir droit.

Notre cheveu tel un ressort que l'on étire trop est aussi très fragile. Contrairement aux cheveux raides qui possèdent des écailles lisses et un diamètre homogène, le cheveu crépu se rétréci et les écailles se soulèvent ce qui va rendre ce dernier fragile.
Un cheveu en bonne santé est un cheveu élastique, fort, qui une fois humide, s'étire sans difficulté et à la possibilité de reprendre sa forme initiale sans se casser.

Comment expliquer la sécheresse capillaire ?
Le cheveu afro aime les climats tropicaux ! Combien d'entre nous, lorsqu'elles partent aux Antilles par exemple ou en bord de mer, reviennent en disant : "mes cheveux n'ont jamais été aussi beaux et en bonne santé que là-bas !".

En Europe, le climat est plus sec, moins favorable à nos cheveux ! De plus, l'air sec et chaud des maisons en hiver, la pollution, le froid etc...sont autant de facteurs qui rendent les cheveux secs.

Tout ceci ajouté à la forme même du cheveu (comme une sorte de ressort) empêche  le sébum  de s'écouler et de se répartir correctement le long de la fibre capillaire (le sébum est un film protecteur huileux sécrété naturellement par le cuir chevelu dont la fonction est de maintenir l'hydratation de l'épiderme et de protéger les cheveux et la peau des agressions externes et du dessèchement, tout en leur apportant souplesse)

Comment lutter contre la sécheresse capillaire ?
Donc comme dit plus haut, le climat dans lequel nous vivons influe beaucoup sur la santé de nos cheveux qui eux, aiment les climats tropicaux et ensoleillés (on les comprend d'ailleurs aisément !). 
Agressés par le froid, le vent, la pollution, l'eau calcaire, les shampoings alcalins, nos gestes brusques et répétitifs, nos coiffures trop serrées, l'utilisation abusive de la chaleur etc...nos cheveux n'en font qu'à leur tête et sont secs !

Pour y remédier, le mot d'ordre est simple : hydratation.

  • Faites de manière hebdomadaire des soins profonds (ou masques capillaires) qui contiennent des agents hydratants, émollients et humectants. Le but de ces soins profonds est de réhydrater les cheveux ou maintenir l'hydratation des cheveux secs. Ils apportent vitalité et force aux cheveux. Ils les rendent doux, souples, lisses, brillants et en améliorent l'élasticité. 

  • Faites également et régulièrement des bains d'huiles. Ces derniers auront deux buts principaux : nourrir le cuir chevelu grâce à ses propriétés émollientes en en assurant la bonne santé et préparer les cheveux au lavage. Le mieux est de chauffer légèrement les huiles, de ne pas saturer les cheveux mais plus de faire du "mèche à mèche" et surtout d'utiliser un casque chauffant ou une charlotte en plastique. Les cheveux seront alors plus souples et plus malléables. 


  • Utilisez un spray hydratant composé d'eau, d'un agent filmogène (comme les protéines ou l'aloé véra...) et d'un agent humectant (miel, provitamine B5, urée...). 

  • Pensez à sceller l'hydratation car l'eau seule ne va pas permettre aux cheveux de rester bien hydratés. En effet, en s'évaporant l'eau va rendre les cheveux secs. Utilisez pour se faire, une huile ou un beurre. 

  • Utiliser des techniques telles que la baggy method (elle consiste à laisser reposer les produits sur la tête, sous une charlotte en plastique, afin de créer une source de chaleur naturelle pour garder les cheveux hydratés et bien faire pénétrer les soins) , la LOC method ou la LCO method (ces deux dernières méthodes reposent sur le système de superposition de couches de produits. Le "L" signifie "Liquid", le "O" signifie "Oil" et le "C", "Cream". Le produit du dessus va sceller celui du dessous. Ce sont des méthodes très efficaces pour les personnes qui souffrent vraiment de forte sécheresse capillaire).

En conclusion, veillez à éliminez toutes les causes susceptibles d'assécher vos cheveux et mettez en place une routine simple mais efficace, en pratiquant les bons gestes.

Avant de passer à la recette du jour, n'oubliez pas de bien désinfecter votre matériel de cosmétique, vos contenants, votre plan de travail ainsi que vos mains.

Pour réaliser la recette, il convient de faire une décoction de poudres indiennes et de poudre d'ortie piquante ainsi qu'un macérât huileux "à chaud" de poudres indiennes (j'ai utilisé les poudres d'amla et de brahmi). 

  1. Pour faire la décoction, mettez environ 450 ml d'eau froide dans une casserole et ajoutez une cuillère à soupe des poudres citées précédemment. Faites bouillir le tout quelques minutes puis arrêter le feu. J'ai laissé les poudres dans l'eau toute une nuit avant de filtrer le lendemain matin. (Vous pouvez également faire une infusion).
    Les poudres indiennes
    L'amla
    Le brahmi
    La poudre d'ortie piquante
    Je porte le tout à ébullition
  2. Après filtration
  3. Pour faire le mâcérat huileux, mettez dans un bocal en verre deux cuillères à soupe des poudres citées plus haut (sauf la poudre d'ortie piquante) et recouvrez-les d'huile de votre choix (j'ai choisi l'huile de pépin de raisins). Fermez le bocal puis faites chauffer à feu doux, au bain-marie, les huiles et les poudres pendant 1 à 3 heures. Au bout d'une heure 30, j'ai arrêté le feu puis  j'ai laissé les poudres dans l'huile toute une nuit avant de filtrer le lendemain matin.
    L'amla
    Le brahmi
    Ajout de l'huile de pépin de raisins
    Au bain-marie
    Après filtration
RECETTE DE LA CREME HYDRATANTE ET FORTIFIANTE

Le matériel :
une balance de précision / un bol supportant le bain-marie / une casserole pour le bain-marie / un mini fouet ou batteur émulsionneur / une spatule / un pot stérilisé pour y mettre le produit fini

Les ingrédients pour 200 ml environ :
Phase A, phase huileuse
- 60 g de macérât huileux de poudres indiennes (l'amla est réputée pour favoriser la pousse des cheveux, pour les fortifier et en prévenir la chute. Le brahmi est réputé pour donner du volume aux cheveux, les fortifier et en favoriser la pousse)
- 14 g de cire émulsifiante olivem 1000 (émulsifiant dérivé de l'huile d'olive qui apporte un effet hydratant et émollient aux crèmes)

Phase B, phase aqueuse 
- 100 g de décoction de poudres indiennes et d'ortie piquante (l'ortie piquante est un excellent fortifiant capillaire naturel qui favorise la croissance des cheveux et lutte contre la chute)
- 4,4 g de gel d'aloé véra (hydrate, fortifie et redonne éclat aux cheveux)
- 4,4 g de glycérine végétale (humectant et émollient)
 
Phase C, actifs et conservateurs
- 4,5 g de céramides végétales (actif capillaire qui lisse les écailles, augmente la résistance des cheveux, gaine ces derniers et maintient la bonne hydratation du cuir chevelu)
- 4,5 g protéines de riz (actif cosmétique qui apporte hydratation, force et volume aux cheveux)
- 4,5 g de provitamine B5 (fortifiant et embellisseur capillaire qui participe à la croissance des cheveux)
- 2,5 g de fragrance
- 1,2 g de cosgard (conservateur) 

Tous les ingrédients utilisés proviennent du site AROMAZONE.

La recette sera réalisée selon la méthode du "one pot". Cette méthode consiste à verser la phase huileuse et la phase aqueuse dans un seul et même bol. Les ingrédients des deux phases  seront ainsi chauffés ensemble et simultanément, au bain-marie, puis mélangés et fouettés pour obtenir une émulsion en "one pot".

Le pas à pas :
  1. Transférez tous les ingrédients de la phase huileuse (phase A) dans le bol et ajoutez également ceux de la phase aqueuse (phase B).
    Le macérât huileux de poudres indiennes
    Ajout de la cire émulsifiante olivem 1000
    Ajout de la décoction de poudres
    Dans le bol

    L'aloé véra
    La glycérine
    Je l"ajoute au reste
  2. Mettez le bol au bain-marie jusqu'à la fonte total de l'émulsifiant olivem 1000.
    Au bain marie
  3. Hors du feu, mélangez vigoureusement tous les ingrédients, à l'aide du mini fouet, pendant trois minutes. Le mélange doit blanchir et s'homogénéiser.
    J'ai ajouté un peu de colorant à ce stade d'où la couleur rose !
  4. Tout en continuant à remuer, placez le bol dans un récipient d'eau froide.
    Dans le récipient d'eau froide
  5. Ajoutez ensuite un à un les reste des ingrédients (actifs et conservateur) en remuant bien entre chaque ajout.
    Les actifs, la fragrance et le conservateur
  6. Versez le contenu du bol dans le pot stérilisé et étiquetez-le (liste des ingrédients, date de fabrication, durée de conservation). Le produit se conserve 3 mois.
    La crème dans le pot

Ce que j'en pense, ce que j'en dis :

Cette crème est super ! Je l'aime trop !
Sa texture est fine et lui permet de pénétrer très facilement dans les cheveux. 

Une super texture fine
 
Elle les hydrate vraiment bien ! 

Je l'utilise tous les 2 jours et je la scelle avec ma chantilly de karité. C'est un duo gagnant pour moi et les cheveux de mes enfants ! Pour ma part elle fait des merveilles !

Avec le reste de la décoction, j'ai préparé un gel de lin aux poudres indiennes et ortie piquante. 

En pleine préparation d'un gel de lin avec le reste de la décoction
Mon gel de lin aux poudres indiennes et poudre d'ortie piquante
 
Je vous invite à tester cette crème hydratante et à me dire ce que vous en penser !

Je vous dis à très vite pour de nouvelles tambouilles !

Au plaisir !

   


 



16 commentaires:

  1. Lol ton éloge du cheveux crépu m'a fait trop rire surtout le point sur la loi de la gravité. Sinon, très intéressant article ! Et vive le cheveux crépu ! A + :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi !! Je suis pas très objective je sais !!!!!!!!!

      Supprimer
  2. Dis moi : peut on remplacer l emulsifiant? Si oui met on la meme quantité?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Oui oui c'est tout à fait possible.

      Supprimer
  3. Bonjour, je ne comprends pas.... j'ai tout suivi à la lettre (sauf que j'ai pas mis d'aloe vera)et ma phase A est restée complètement liquide hors du feu...
    Aurais-tu une idée de ce que j'ai loupé ? Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je n'ai pas bien compris : ta phase A est restée liquide ? Comment as-tu procédé ? Tu as bien tout mélangé pendant 3 minutes puis mis dans un bol d'eau froide ? Tu viens de finir ? Si c'est cela ça va épaissir dans quelques temps.

      Supprimer
  4. Oui, j'ai bien mélangé pendant plus de 3 minutes et ensuite dans l'eau froide et ça n'a pas blanchi ni épaissi du tout. C'est vraiment liquide. Pour l'instant je n'ai pas continué, j'ai mis de côté pour voir si l'aspect changeait mais pour l'instant ça n'est pas le cas.
    Penses-tu que je peux malgré tout finir la recette et voir si ça épaissit après ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux me montrer via facebook, sur la page du blog, en Mp avec une photo ?

      Supprimer
  5. Je peux remplacer la poudre d Amla par quelle poudre stp?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Khady,

      Par la poudre de Kapoor Kachli ou Kachur sugandhi ou encore Maka.

      Supprimer
  6. Salut Christ ma recette ma pas marcher elle est reste liquide je n'arrive pas à faire comme toi tout en un je suis entrain de la refaire en séparant la phase huileux et la phase aqueuse je verrai si ça marche merci pour tout je te dis le résultat

    RépondreSupprimer
  7. c'est encore moi pour une première fois que je fais une de tes recettes et que sa ne fonctionne pas dommage en réparant huile et l'eau ça n'a pas durcis non plus c'est rester liquide et pourtant j'ai suivi à la lettre je vais le vaporiser sur mes nattes je ne jette rien merci j’attends encore pour voir si il y aura une réaction merci

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Chris Tal !
    Je rencontre le même problème qu'Angie et Frederica.
    Es-tu sure de la proportion huile/eau ? 140g d'eau ça me parait beaucoup. Je me suis arrêté avant l'ajout des ingredients de la phase C et laissé au frigo toute la nuit. Toujours aussi liquide que de l'eau. Je vais chercher des infos sur les cires et voire si je peux en ajouter une pour voir si ça s'épaissit.
    Je te tiens au courant. Si par hasard tu as refait cette crème entre temps peux-tu confirmer les quantités ?
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Hawa, je n'ai pas refait cette recette mais je m'interroge...Je vais sans doute la modifier....... Merci à toi.

      Supprimer
  9. Coucou

    Merci, mais ne refais pas la recette si tu n'en as pas l'utilité pour le moment.

    Entre temps, j'ai fait quelques recherches pour savoir comment rattraper une émulsion non prise, j'avais 2 options : cire d'abeille ou gomme. Si ça peut servir à quelqu'un, je vous donne mes résultats.
    J'ai partagé le mélange en 2 pour comparer :
    - Cire d'abeille jaune à hauteur de 5% : repasser au bain marie le mélange et la cire. Attendre que tout soit bien fondu et battre 3 minutes, puis encore 3 minutes dans un bain d'eau froide. Résultat : léger épaississement, mais toujours trop liquide. Je n'ai pas essayé avec une plus grande quantité de cire.
    - Gomme de guar à hauteur de 2% : mélange à froid. c'était long (peut être un passage à chaud aurait été plus rapide). Résultat : la texture s'est bien épaissit, avec en prime un coté bien glissant à l'application.
    J'ai gardé la 2ème tambouille et ajouté les actifs. Pour le moment, je ne l'ai utilisé qu'une seule fois sur cheveux mouillés et ça m'a l'air pas mal du tout. Donc ce n'est pas perdu :-)

    Merci.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer