dimanche 1 mars 2015

Beurre aux poudres indiennes et henné neutre

Bonjour tout le monde, 

Aujourd’hui je poursuis le partage de recettes de la petite gamme ayurvédique dont je vous ai déjà parlé il y a quelques temps et pour laquelle j’ai déjà réalisé quelques produits (un baume rinçable avant shampoing aux poudres indiennes, un shampoing crème ayurvédique, un après-shampoing aux poudres indiennes et un masque aux poudres indiennes et spiruline.) 

La recette du jour est celle d’un beurre aux poudres indiennes et au henné neutre. 

Mon beurre aux poudres indiennes et henné neutre
 
Ce dernier peut être utilisé de différentes façons : pour la baggy method, pour sceller l’hydratation, au niveau des tempes, en procédant à un massage de ces dernières….bref vous l’aurez compris, c’est un produit polyvalent ! 

  • Pour le petit rappel, les poudres indiennes sont réputées pour stimuler la pousse des cheveux, les rendre plus forts, plus épais, plus brillants, tonifier le cuir chevelu, apaiser les démangeaisons, prévenir le grisonnement prématuré, lutter contre la chute et régénérer les racines. De plus, elles sont anti-oxydantes et peuvent même être utilisées pour les soins de la peau. 
Il existe un très grand nombre de poudres qui peuvent être utilisées soit pour laver les cheveux, soit pour les soigner. 

  • Le henné neutre issu de la feuille de Cassia italica est quant à lui un soin capillaire non colorant qui renforce la fibre capillaire lui apportant volume, souplesse et brillance. 
Il apaise et assainit les cuirs chevelus sensibles, sujets aux pellicules et est aussi connu pour limiter la sécrétion de sébum des cuirs chevelus gras. 

Voilà pour la petite présentation des principaux produits utilisés. 

Passons maintenant à la recette du jour. 

Pensez à bien nettoyer et désinfecter votre matériel, votre plan de travail ainsi que vos mains. 

La recette sera réalisée en utilisant la technique du "one pot", c'est-à-dire que tous les ingrédients seront chauffés et mélangés ensemble dans un seul et même récipient. 

Le matériel : 
une balance de précision / un bocal en verre supportant le bain marie / une spatule / une casserole / un pot stérilisé 

Les ingrédients : 
- 50 g de macérât huileux de poudres indiennes 
- 50 g macérât huileux de henné neutre 
- 18 g de cire d’abeille

Autres Ajouts  
- 1 capsule de vitamine E (ou plusieurs gouttes) (connu pour son rôle "d'anti rancissement" des huiles, la vitamine E est bien plus que cela pour les cheveux. C'est un excellent hydratant qui stimule la circulation du sang au niveau du follicule pileux et permet ainsi au sang de parvenir jusqu'aux racines. Bien oxygéné, le cheveu pousse alors plus vite. La vitamine E prévient aussi le dessèchement. Je vous recommande d'ailleurs vivement de vous en procurer par exemple en pharmacie et d'en ajouter quelques gouttes à vos soins, après-shampoings ou bains d'huiles) 
- 10 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang (Originaire de Madagascar, cette huile essentielle qui possède une odeur puissante, florale et boisée, est stimulante et tonifiante. Elle apporte force et brillance aux cheveux) 
- 1 goutte d’huile essentielle de Bay Saint Thomas (Originaire de la Jamaïque, la "pimenta racemosa" de son nom scientifique est obtenue par distillation à la vapeur d'eau des feuilles et rameaux de la plante. Elle possède des propriétés très bénéfiques pour les cheveux car elle en favorise la pousse, limite l'apparition des pellicules et redonne de l'éclat aux cheveux fins. C'est une huile essentielle très puissante qu'il convient d'utiliser avec modération et après avoir fait un test cutané) 

Les ingrédients utilisés proviennent du site AROMAZONE (la cire d’abeille et les huiles essentielles) et du site HENNES ET SOINS D’AILLEURS (le henné neutre et les poudres). La vitamine E a été achetée en pharmacie.  

Avant de réaliser la recette proprement dite il faut faire un macérât huileux de poudres indiennes et de henné neutre. Voici le matériel dont vous aurez besoin : 
deux bocaux en verre stérilisés avec couvercles / une cuillère à soupe / un filtre à café (ou linge propre) / une casserole 

  • Pour ce macérât huileux, on utilisera la méthode « à chaud ». Pour ce faire, mettez dans un bocal en verre stérilisé 1 à 2 cuillères à soupe des poudres suivantes (ou celles de votre choix) : brahmi, amla, kapoor kachli.
    Les poudres indiennes
    Le henné neutre
    Couvrez d’huile (celle de votre choix) vos poudres, fermez hermétiquement le bocal et placez-le au bain-marie, entre 2 et 4 heures. 
    Je verse les huiles
    Poudres indiennes et huile
    Henné neutre et huile

    Les deux macérâts

    Au bain-marie
    Filtrez ensuite à l’aide du filtre à café dans le second bocal 
    Prête pour la filtration
    Ca filtre
    En pleine filtration
    Les restes du filtrat

    Macérât de poudres indiennes
    Macérât de henné neutre plus foncé
Vous pouvez également réaliser le macérât « à froid ». La marche à suivre est la même sauf qu’au lieu d’utiliser le bain-marie, on conserve le bocal d’huiles et de poudres indiennes durant 4 à 6 semaines, dans un endroit  qui le protège de la lumière, en le secouant de temps en temps avant de le filtrer. Pensez à ajouter de la vitamine E (qu’importe la méthode choisie) pour éviter le rancissement). 

Pour ma part, j’ai cumulé les deux méthodes afin d’extraire le plus d’actifs possible. 

RECETTE DU BEURRE 

Le pas à pas :  
  1. Mettez tous les ingrédients dans le bocal en verre excepté les huiles essentielles et la vitamine E. 
    Macérât huileux de poudres indiennes et henné neutre
    Ajout de la cire d'abeille


  1. Placez-le au bain-marie jusqu’à la fonte totale de la cire d’abeille en remuant de temps en temps. 
    Au bain-marie
  1. Une fois que tout a bien fondu, sortez le bocal du feu, versez la préparation dans le pot puis laisser le tout refroidir quelques minutes. 
    Je verse le tout dans le pot

  1. Ajoutez ensuite le reste des ingrédients en remuant entre chaque ajout. 
    Ajout de l'Ylang-Ylang
    Ajout de la vitamine E
  1. Placez votre pot au congélateur afin que la préparation se solidifie. 
    Ca commence à durcir
  1. Une fois que le beurre est solidifié, retirez-le du congélateur afin de l'étiqueter (liste des ingrédients, date de fabrication, durée de conservation). Le beurre se conserve 3 mois. 
    Ca a durci

Ce que j’en pense, ce que j’en dis : 

Je suis ravie de ce beurre. Il est très facile à réaliser et ne nécessite pas trop d'ingrédients.

La texture est très fondante ce qui le rend très facile à appliquer.

L'odeur n'est pas trop désagréable grâce à l'Ylang-Ylang.

Je le conserve au frais mais je le sors plusieurs minutes avant de l'utiliser.

En ce qui concerne l'utilisation, comme dis plus haut, vous avez énormément de choix ! A vous de voir ce qui vous convient le mieux ! 

Sur ce je vous dis à très vite pour d’autres tambouilles ! 

Au plaisir ! 



  





10 commentaires:

  1. Très sympa cette recette ! Merci beaucoup pour ton partage.
    J'utilise des poudres ayurvédiques pour le lavage des cheveux et ce beurre me tente bien, je vais l'essayer.

    Passe une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Herbio'tiful ! Je suis trop contente de te lire ici moi qui passe très souvent chez toi ! Les poudres indiennes sont vraiment super ! Merci pour ton petit mot !! Très bonne semaine à toi aussi !

      Supprimer
  2. Ccou merci pour tes recettes. J'ai des poudres indiennes et du henné neutre. Mais le problème c'est que tout est périmé. Penses-tu que ce soit encore efficace. J'aimerais intégrer les poudres dans ma routine pour plus de vume et renforcer les cheveux, et ta méthode est très pratique et moins salissante. Je te remercie pour ta réponse. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont périmées de beaucoup ? C'est sûr qu'elles seront moins efficaces selon moi.

      Supprimer
    2. Oui elles sont périmées quand même de 4 mois. Je les trouve tellement salissantes que j'ai abandonnée l'usage, quel gaspillage, en plus elles sont pleines les boites. Aurais-tu une recette très simple pour réaliser une 1ère crème hydratante pour une débutante comme moi stp ? J'ai des cheveux à faible porosité. Merci

      Supprimer
    3. Oui c'est vraiment dommage en effet. Après il y en a des moins salissantes, la pire ça reste le shikakaï, après l'amla ou le brahmi ça va.
      Sinon voici une recette qui a eu pas mal de bons retours. Elle n'est pas trop compliquée : http://teteenlhairethairdutemps.blogspot.fr/2013/08/creme-capillaire-speciale-pour-cheveux.html

      A bientôt !

      Supprimer
    4. Bon poudres virées (amla, neem, brahmi, shikakai, henné), j'ai plus qu'à en racheter. Je te remercie pour le lien , plus qu'à confectionner la crème. Est-on obligée de mettre du gel d'aloé vera ?

      Supprimer
    5. Dommage vraiment. Non ce n'est pas obligatoire.

      Supprimer
    6. Ccou, j'ai oublié de te demander, la recette c'est pour combien de grammes ? J'aimerais faire au moins pour 500g. Merci

      Supprimer
    7. C'est un pot de confiture de 370 g si je me souviens bien. Il faut donc faire une bonne quantité de macérât.

      Supprimer