dimanche 22 février 2015

Masque capillaire hydratant, nourrissant et fortifiant aux poudres indiennes et à la spiruline

Bonjour tout le monde, 

Aujourd’hui je suis très contente de vous retrouver pour partager avec vous la recette d’un masque capillaire aux poudres indiennes. Ce masque possède des propriétés hydratantes, fortifiantes et démêlantes. Et ce que j'aime par dessus tout c'est de nouveau la combinaison en phase aqueuse d'un macérât de poudres indiennes au lait d'avoine ! Une super trouvaille en toute modestie ! Hihi !!

Mon petit masque vert aux poudres indiennes et spiruline

Comme vous le savez, pour les personnes qui me suivent depuis quelques temps, cette année, je suis dans une optique d’utiliser plus souvent ces fameuses poudres ayurvédiques. 
Je vous ai déjà présenté plusieurs recettes au travers desquelles je les utilise, notamment celles d’un baume avant-shampoing rinçable, d’un shampoing crème et d’un après-shampoing au miel et poudres indiennes. 

La recette du jour est donc celle d’un masque capillaire à appliquer après l’après-shampoing. Mais avant de vous parler de la recette, intéressons-nous au masque capillaire. 

Importance du masque capillaire 
Dans une routine capillaire, l’utilisation d’un masque est essentielle. Son rôle premier est d’apporter aux cheveux un soin qui va les nourrir et les traiter en luttant contre la sécheresse. Il a aussi pour objectif de les fortifier, de les assouplir, de leur donner tenue et élasticité. Ainsi, mieux nourrit, mieux hydraté, plus souple et ayant plus de « ressort », le cheveu devient alors plus facile à coiffer. 

Que doit contenir un « bon » masque capillaire ? 
Comme dit précédemment, le masque nourrit le cheveu et lui redonne de l’élasticité. Mais tout ceci se passe surtout à la surface du cheveu qui est en quelque sorte gainé et ce « juste » pour un certain temps (les effets ne sont pas permanents, d’où l’importance de faire régulièrement des soins).  
En effet, le cheveu est à la base une « matière » morte dont seules les racines sont vivantes. Donc le masque a surtout un effet conditionneur gainant. Néanmoins, il y a certaines huiles et actifs, qui arrivent à pénétrer la fibre capillaire, à enrober la cuticule et à combler les petites brèches capillaires, les petites fissures de la structure interne du cheveu. 

  • Un « bon » masque doit donc contenir des agents émollients (comme les huiles végétales d’avocat, d’olive…ou les beurres végétaux, karité, mangue…ou des actifs qui restaurent le film hydro-lipidique du cheveu comme la provitamine B5, l’alcool cétylique) qui vont protéger et assouplir la surface du cheveu en empêchant l’eau de s’évaporer.  
  • Il doit aussi contenir des agents humectants qui vont attirer et retenir l’eau. Parmi ces agents se trouvent la glycérine, l’urée, l’aloé véra, le miel, la lanoline végétale, le yaourt, les acides de fruits, l’acide l’actique….pour ne citer que ceux-là. 

Attention toutefois aux dosages et au climat car ces humectants peuvent avoir l’effet inverse et «pomper » l’humidité des cheveux en les rendant secs. 

  • Enfin, un « bon » masque doit également contenir des agents fortifiants tels que kératine, les protéines végétales, les protéines hydrolisées, les céramides, le collagène…..qui vont « colmater » les brèches de la fibre capillaire et renforcer cette dernière. 

Bien évidemment cette liste n’est pas exhaustive. 

Comment bien appliquer le masque et quel doit être le temps de pose ? 
  • Une bonne technique d’application permettra de jouir au mieux des actifs du masque. Ce dernier se pose sur des cheveux mouillés mais tout de même bien essorés (l’eau ne doit pas dégouliner !). Les écailles ainsi ouvertes seront plus à même de recevoir le masque et seront par là même plus réceptives aux actifs et ingrédients qui le composent. 
Préférez également les textures épaisses et crémeuses aux textures trop fluides, moins faciles à appliquer.
  • Pensez également en termes de « chaleur ». Cette dernière permettra aux actifs de mieux pénétrer dans la fibre capillaire. Rien de plus simple pour cela, vous pouvez soit utilisez la technique de la serviette chaude, soit du film alimentaire, soit un sac plastique ou tout simplement un casque chauffant ou un steamer. 
  • Le temps de pose du masque est toujours sujet à controverses. Certaines personnes pensent que quelques minutes suffisent car le cheveu s’imprègne vite des substances du masque, d’autres comptent en heures et d’autres encore estiment que garder un masque toute une nuit c’est encore mieux.  
Personnellement je garde mes masques en général le temps de passer sous le steamer c’est-à-dire un petit peu moins de 30 minutes. Au-delà des 45 minutes c’est parce que j’ai utilisé mon casque chauffant ou du film plastique et que j’ai dû vaquer à d’autres occupations. 
  • En ce qui concerne le rinçage, je pense qu’il doit être total. Certaines personnes pensent que l’on peut conserver un peu de produit sur les cheveux mais je pense qu’il est préférable de tout rincer au risque de les voir devenir ternes. 
Voilà donc quelques petites recommandations sur l’importance du masque capillaire. A vos claviers, si vous en voyez d’autres ou si vous avez des remarques. 

Passons maintenant à la recette.  
Pensez à bien désinfecter votre matériel de cosmétiques, votre plan de travail et à bien laver vos mains. L'hygiène est primordiale dans la réalisation de cosmétiques fait maison. 

Le matériel 
une balance de précision / un mini fouet/ deux bols supportant le bain-marie / deux casseroles pour le bain-marie / une spatule ou cuillère / un récipient d'eau froide / un pot stérilisé pour y mettre le produit fini 

Les ingrédients (pour 200 ml environ) 
Phase A, Phase huileuse 
- 20 g de macérât huileux de poudres indiennes 
- 10 g de beurre de karité (nourrissant et protecteur)
- 12 g de conditionneur végétal (émulsifiant qui fortifie les cheveux, prévient la formation des fourches, améliore le volume, diminue la casse et facilite le démêlage)
- 4 g d’alcool cétéarylique (issu des huiles de coco et de palmiste,  cet émulsifiant est un agent de consistance et de texture qui apporte de l'onctuosité et enrichit les crèmes sans laisser d'effet gras. Il n'alourdit pas les cheveux et se rince très bien) 

Phase B, Phase aqueuse 
- 122 g de macérât aqueux de poudre indiennes au lait d’avoine (le lait d'avoine hydrate et nourrit la fibre capillaire. Il fortifie, gaine les cheveux, les rend souples, doux et plus brillants)
- 10 g de glycérine végétale (agent hydratant et adoucissant pour la peau)

Phase C, Ajouts d’actifs et du conservateur 
- 6 g de spiruline  (algue bleue naturellement riche en acides aminés, en vitamines et en protéines. Sa grande richesse en nutriments lui procure des propriétés fortifiantes, revitalisantes et nutritives)
- 5 g de provitamine B5 (fortifiant capillaire appelé "panthénol" qui possède aussi d'excellentes propriétés hydratantes. Il augmente l'élasticité des cheveux et lutte efficacement contre leur chute. Il crée un film protecteur autour de la fibre capillaire en se fixant directement sur la kératine des cheveux. Ainsi, ils deviennent plus souples, plus brillants)
- 5 g de céramides végétales (actif dérivé de l'huile de tournesol qui lisse les écailles du cheveu, augmente leur résistance, les gaine, les protège et maintient la bonne hydratation du cuir chevelu)
- 4,8 g d’urée (actif cosmétique qui possède d'extraordinaires propriétés hydratantes : il améliore la capacité du cuir chevelu à retenir l'eau. Il possède aussi des propriétés exfoliantes qui lui permettent d'éliminer les peaux mortes et les pellicules)
- 1,2 g de cosgard (conservateur) 

Excepté le lait d’avoine et le beurre de karité, les ingrédients utilisés proviennent des sites AROMAZONE et HENNES ET SOINS D’AILLEURS (les poudres notamment).

Avant de réaliser la recette proprement dite, il convient de faire deux macérâts : l’un aqueux et l’autre huileux.  

  • Pour le macérât huileux, on utilisera la méthode « à chaud ». Pour ce faire, mettez dans un bocal en verre stérilisé 1 à 2 cuillères à soupe des poudres suivantes (ou celles que vous souhaitez) : brahmi, amla, kapoor kachli
    Les poudres dans le bocal
    Couvrez d’huile (celle de votre choix) vos poudres, fermez hermétiquement le bocal et placez-le au bain-marie, entre 2 et 4 heures. 
    Je verse l'huile
    Huiles et poudres dans le bocal

    Au bain-marie
    Filtrez ensuite à l’aide du filtre à café.  
Je filtre
Le macérât

Vous pouvez également réaliser le macérât « à froid ». La marche à suivre est la même sauf qu’au lieu d’utiliser le bain-marie, on conserve le bocal d’huiles et de poudres indiennes durant 4 à 6 semaines, dans un endroit  qui le protège de la lumière, en le secouant de temps en temps avant de le filtrer. Pensez à ajouter de la vitamine E (qu’importe la méthode choisie) pour éviter le rancissement). 

Pour ma part, j’ai cumulé les deux méthodes afin d’extraire le plus d’actifs possible.

  • Pour réaliser le macérât aqueux de poudres indiennes au lait d'avoine, mettez dans un bol une cuillère à café des poudres suivantes (ou celles que vous voulez) : sidr, reetha, hibiscus, guimauve et 3 cuillères à soupe de flocons d'avoine. Ajoutez 150 ml d'eau environ. 
  • Les flocons d'avoine

    Les poudres indiennes et l'hibiscus

    Dans le pot
    Je mélange
     
    Laissez reposer toute une nuit (penser à remuer de temps en temps) puis filtrez à l'aide d'un filtre à café.
    Après une nuit de repos
    Prêt pour être filtré
    En pleine filtration
    Les restes des poudres et flocons

    Récupérez le filtrat qui est prêt à être intégré en tant que phase aqueuse dans la recette. 
Le macérat de poudres indiennes et de lait d'avoine

LA RECETTE DU MASQUE  

Le pas à pas :  

  1. Transférez tous les ingrédients de la phase A (phase huileuse) dans un bol.  
    Les ingrédients de la phase A
  1. Transférez tous les ingrédients de la phase B (phase aqueuse) dans le second bol. 
    La phase aqueuse
  1. Faites-les chauffer au bain-marie, jusqu’à la fonte totale des émulsifiants et du beurre de karité. 
    Les deux phases

    Phase huileuse au bain-marie
    Phase aqueuse au bain-marie
  1. Hors du feu, versez les ingrédients de la phase aqueuse dans la phase huileuse et remuez vigoureusement à l’aide du mini fouet, pendant environ 3 minutes. Le mélange  s'homogénéise. 
    Je verse la phase B dans la A
    Je mélange

  1. Sans cesser de remuer pendant encore 3 minutes environ, placez le bol dans un récipient d'eau froide afin d'accélérer le refroidissement et la prise de l'émulsion. 
    Dans le récipient d'eau froide
  1. Ajoutez ensuite un à un le reste des ingrédients de la phase C, en remuant bien entre chaque ajout. 
    Ajout de l'urée
    Ajout des céramides et de la provitamine B5
    Ajout de la spiruline
    Ajout du conservateur
    Je mélange tout
  1. Enfin, transférez la préparation dans votre pot stérilisé. Etiquetez-le (liste des ingrédients, date de fabrication, durée de conservation). Le masque se conserve 3 mois à l’abri de la lumière et de la chaleur. 

    La texture crémeuse
    Le masque dans son pot

Ce que j’en pense, ce que j’en dis : 

Ce petit masque est trop génial ! 
Premièrement, j’aime énormément la texture qui est bien onctueuse et crémeuse. 

Le masque pénètre bien et se rince tout aussi facilement. 

J'ai préféré le sortir du réfrigérateur avant utilisation et je l'ai laissé posé sur un radiateur quelques minutes. Du coup il a retrouvé sa texture crémeuse et onctueuse (le passage au frais l'a fait un peu durcir comme pour toutes les crèmes ou masques).

Les cheveux sont verts après l'application mais pas de panique, tout part bien à l'eau. Je l'ai testé sur les cheveux de ma fille qui a eu un peu peur lorsqu'elle a vu ses cheveux changer de couleur ! C'était très drôle ! Mais après quelques mots rassurants tout est rentré dans l'ordre !

Je vous montre en photos :

Le masque sur les vanilles de ma fille
Ma fille et ses cheveux verts
Je l'ai également utilisé sur moi :

Mon masque sur mes cheveux
Ce que j’aime également dans ce masque c’est la combinaison des ingrédients et actifs qui le composent. Ils lui confèrent des propriétés hydratantes, adoucissantes, émollientes et fortifiantes. 

Après un petit passage sous le steamer, mes cheveux sont souples, volumineux, doux, hydratés et bien nourris. 

Par contre l'odeur n'est pas la meilleure mais comme la spiruline sent un peu fort je n'avais aucune envie de mettre une fragrance. Bref ce n'est pas bien grave !

Je vous invite à tester cette nouvelle recette dans laquelle les poudres indiennes sont à l’honneur !

A très vite !

Au plaisir ! 











6 commentaires:

  1. et de 4. j'attend avec impatience le leave in conditioneur et le le produit coiffant. As tu pense a un serum? j'adore la couleur de ton masque. et

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux que je dévoiles tous mes secrets Nadège ! LOL ! Oui il y a bien un lait capillaire, un beurre, 1 ou 2 gels (à voir) et un sérum en attente ! Après je pense que la gamme sera complète !

      Supprimer
  2. Coucou je voulais savoir si je pouvais dormir avec le masque et le rincer le lendemain avant le shampoing ? Et deuxième question vu qu'il ya un conservateur je peux le laisser dans ma salle de bain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, tu peux le laisser dans ta salle de bains....même si je t'avoue préférer tout conserver au frais et sortir les produits au moment où j'en ai besoin. Par contre s'il fait très chaud comme c'est prévu pour demain (enfin si tu es en France !), je te conseille de conserver le masque au frais. Alors dormir avec, oui ça me semble tout à fait possible...mais n'oublie pas qu'au bout d'un certain temps, le cheveu sature et que de toute façon il n'absorbera pas plus de produit !

      Voilà voilà, n'hésite pas !

      Supprimer
  3. D'accord ok parce que en ce moment j'utilise un masque 100% bio et la vendeuse m'a dit de le laisser poser toute la nuit donc c'est pour sa je voulais savoir si avec celui la aussi je pouvais. Et oui je suis en France donc je vais le laisser au frigo vaut mieux. En tout cas j'aime trop trop ta routine poudre ayurvédique mais j'ai une autre question en fait demain je vais me faire une coloration rouge cachemire mais avec la poudre d'amla, brahimi etc vont me foncir les cheveux non ?

    RépondreSupprimer
  4. D'accord ok parce que en ce moment j'utilise un masque 100% bio et la vendeuse m'a dit de le laisser poser toute la nuit donc c'est pour sa je voulais savoir si avec celui la aussi je pouvais. Et oui je suis en France donc je vais le laisser au frigo vaut mieux. En tout cas j'aime trop trop ta routine poudre ayurvédique mais j'ai une autre question en fait demain je vais me faire une coloration rouge cachemire mais avec la poudre d'amla, brahimi etc vont me foncir les cheveux non ?

    RépondreSupprimer