mercredi 19 novembre 2014

Shampoing fortifiant au rhassoul, shikakaï et lait de coco

Bonjour les belles, 

Aujourd’hui je partage avec vous la recette d’un shampoing fortifiant que j’aime ENORMEMENT parce qu’il reprend des ingrédients que j’affectionne tout particulièrement, j’ai nommé : le rhassoul, le shikakaï et le lait de coco. 

Mon shampoing favori au rhassoul, shikakaï et lait de coco

Est-ce bien nécessaire de vous les présenter encore ? Oui ? Bon ok mais alors une petite présentation ! 

  • Le rhassoul (ou ghassoul) 
Appelée "terre qui lave", le ghassoul est une argile minérale naturelle saponifère (qui a le pouvoir de nettoyer) utilisée depuis le Moyen-Age par les femmes orientales pour leurs soins corporels mais aussi capillaires et qui fait partie intégrante de tous les rituels liés au hammam. 
Composé de fer, de silicium, de magnésium, de potassium, de sodium, de pro-vitamine et d'oligo-éléments, le rhassoul agit à la manière d'un buvard.  

Poudre de rhassoul - Photo Source Internet -

Mélangées à de l'eau, les fines particules qui le composent gonflent et forment une pâte, très douce, qui absorbent les graisses et capturent les impuretés. En agissant par absorption, il n'agresse ni la peau, ni les cheveux et n'ôte pas le film protecteur des glandes sébacées (glandes se trouvant sous l'épiderme et qui protègent la peau). Il suffit ensuite de rincer à l'eau claire pour tout éliminer. 
Le rhassoul possède donc de nombreuses propriétés adoucissantes, apaisantes, purifiantes, dégraissantes et décongestionnantes.  
Il est recommandé pour les cheveux secs, les cuirs chevelus à tendance grasse et peut être utilisé comme shampoing ou comme soin. 

  • Le shikakaï 
C'est une poudre capillaire végétale lavante qui provient de l'Acacia concinna, petit arbuste d'Inde centrale. Là-bas, les cosses de cet arbre sont très utilisées en médecine traditionnelle indiennes car elles sont considérées comme embellisseur capillaire. Le terme même "shikakaï" signifie "fruit pour les cheveux". 
Poudre de shikakaï - Photo Source Internet -
La poudre de shikakaï est obtenue en broyant les cosses de l'Acacia concina. On s'en sert pour nettoyer le cheveu et luiapporter brillance, douceur. Réputé pour stimuler sa pousse, il est utilisé en mélange avec de l'eau. La pâte obtenue est malaxée sur le cheveu et rincée à l'eau claire. Sa richesse en saponines (tensio-actifs non ioniques naturels nettoyants) fait de cette poudre une excellente alternative végétale aux tensio-actifs traditionnellement utilisé en formulation. Très douce, la poudre de shikakaï nettoie les cheveux tout en douceur grâce à son pH adapté. (Source Aromazone)  

  • Le lait de coco 
Le lait de coco est préparé à partir de la pulpe de la noix lorsque cette dernière est sèche et non pas verte. On râpe finement la pulpe puis on la presse dans un tissu par exemple, qui fait office de filtre. (On peut également préparer le lait en faisant infuser la noix de coco râpée dans de l'eau chaude. On filtre ensuite le tout afin d'extraire l'eau et les corps gras). 

Lait de coco - Photo Source Internet -
Le lait de coco permet d'hydrater et surtout de nourrir les cheveux en profondeur.  
Il est aussi connu pour faire pousser les cheveux mais doit alors être utilisé de façon continue et régulière (en cure) pour obtenir de bons résultats.  
Le lait de coco a la particularité soit de lisser les cheveux soit de mieux dessiner les boucles.  
Il permet également de faire "dégorger" des colorations et ainsi de se débarrasser des résidus chimiques.  
Enfin, c'est un soin qui n'est pas du tout cher (vous le trouvez en grande surface) et facile d'utilisation. 

Voilà donc pour cette petite présentation. Passons sans plus attendre à la recette du jour ! 

Bien sûr avant toute chose, pensez à bien désinfecter vos ustensiles de cosmétiques, vos contenants, votre plan de travail ainsi que vos mains. 

Le matériel :  

une balance de précision / un bol / un mini fouet / une spatule / un entonnoir/ un flacon pompe pour y mettre le produit fini  

Les ingrédients pour 250 ml :  

- 30 g de poudre de shikakaï (Attention, c'est un produit pulvérulent et irritant, il ne faut pas l'utiliser près d'une source de ventilation. Le site AROMAZONE recommande d'ailleurs de porter un masque pour l'utiliser au mieux) 
- 20 g de poudre de rhassoul 
- 73 g d’eau minérale 
- 71 g de lait de coco 
- 2 g de gomme carraghénane (gélifiant extrait d’algues rouges, qui possède une bonne compatibilité avec les tensioactifs : elle permet de gélifier des produits moussants. Elle a un toucher doux ainsi que des propriétés hydratantes et lissantes sur les cheveux qu’elle gaine, protège, et discipline) 
- 15 g de base moussante douceur (tensio actif qui apporte viscosité et encore plus de douceur à la préparation)  
- 10 g de douceur de coco (co-tensio actif qui fonctionne en synergie avec la base moussante douceur. Dérivé de l'huile de coco il possède des propriétés adoucissantes et hydratantes)  
- 10 g d’huile végétale de pépins de raisins (huile non grasse riche en antioxydants, elle possède des propriétés émollientes, régénérantes, réparatrices sur les cheveux fins, cassants et abîmés. Elle nourrit profondément la fibre capillaire) 
- 10 g de mousse de babassu (co-tensio actif dérivé de l'huile de babassu. Il augmente le pouvoir moussant des préparations, rend les cheveux doux, faciles à démêler et à coiffer grâce à ses effets de conditionneur)  
- 5 g de silicone végétal maison (recette ici), (conditionneur naturel, c’est un actif cosmétique marin de choix. Obtenu à partir d'une algue rouge (Chondrus Crispus), riche en minéraux et en mucilages, le silicone végétal est filmogène (il laisse un film protecteur, doux sur les cheveux). Il resserre les écailles du cheveu, les renforce grâce à sa teneur en minéraux essentiels tels que le magnésium, le calcium, le zinc le manganèse et leur apporte un toucher soyeux. Plus on l'utilise, plus il lisser, gaine et embellit le cheveu. Contrairement aux silicones du commerce il n'est pas occlusif et apporte des nutriments aux cheveux)  
- 2,4 de provitamine B5 (ou panthénol) (fortifiant et embelisseur capillaire, il gaine les cheveux, les rend plus forts, plus brillants et plus faciles à coiffer. Il participe également à leur croissance)  
- 1 g d'huile essentielle de citron (tonique, purifiante)  
- 0,6 g de cosgard (conservateur)  

Tous les ingrédients utilisés proviennent du site AROMAZONE excepté le rhassoul qui provient du site Hennés et soins d’ailleurs. 

Le pas à pas : 

  1. Mettez dans le bol la quantité exacte de poudre de shikakaï et le rhassoul.  
    Poudre de shikakaï
    Ajout du rhassoul
  1. Versez l’eau et mélanger bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. 
    L'eau et les poudres
  1. Ajoutez le lait de coco au mélange puis versez la gomme en pluie. Laissez reposer quelques minutes le temps que la gomme se solubilise et que le mélange prenne un peu l’aspect d’un gel. 
    Ajout du lait de coco
    Ajout de la gomme
  1. Ajoutez les tensio-actifs en remuant doucement. 
    Ajout des tensioactifs
  1. Ajoutez enfin le reste des ingrédients en remuant bien entre chaque ajout de matières premières. 
    Ajout de l'huile de pépins de raisin
    Ajout de la mousse de babassu


    Le silicone végétal maison
    Le silicone dans le bol
    Actif et huile essentielle
    Ajout du conservateur
  1. Transférez votre préparation dans le flacon pompe et étiquetez-le (liste des ingrédients, date de fabrication, durée de conservation). Le produit se conserve 2 mois.  
    En bouteille

Ce que j'en pense, ce que j'en dit : 

"Encore un super shampoing !" a dit mon fils de 9 ans, Dylan ! Il a en effet beaucoup aimé celui au miel et au shikakaï que j'ai réalisé récemment ici ! Ca fait plaisir tout de même ! Toute la famille l’a adopté d’ailleurs ! 

Le nouveau chouchou de la famille !

Ce shampoing est vraiment génial de par sa douceur, sa texture et surtout son efficacité ! Il est fluide sans être trop liquide ce qui permet une application plus aisée.


Une texture douce et crémeuse
Il n’agresse pas les cheveux, ne les laisse pas « crissants » ou rêches mais au contraire doux, souples et surtout bien lavés. Les petits grains de poudre partent à l'eau et il n'y a pas de résidus.

Je suis très satisfaite de ce shampoing ! Je n'utilise d'ailleurs pas d'autres shampoing en ce moment ! Le rhassoul et le shikakaï sont tout simplement fantastiques ! Associés au lait de coco, nous avons ici un combo gagnant ! J'aime aussi le fait que ça change de la traditionnelle "pâte lavante" que l'on fait d'ordinaire avec les poudres et qui est souvent très salissante ! Bref, vous l'aurez compris : je l'aime mon petit shampoing !

Mon cobaye, mon fils, Dylan. Le shampoing mousse un peu
Cheveux rincés
Cheveux tout doux, petit garçon content !

Je vous invite à tester ces poudres qui sont tellement géniales et si peu chères !

A très bientôt pour d'autres recettes !

Au plaisir !

7 commentaires:

  1. Ahhh. Je vais l'essayer tout de suite. Sauf que j'utiliserai que la mousse de babassu comme tensioactif. Merci Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super Nadège ! Tu me diras ce que tu en penses !

      Supprimer
  2. Bonsoir j'aimerai tenter la recette mais j'ai pas de gomme carraghenane.... c'est possible de la remplacer par une autre gomme guar ou xanthane par exemple. Merci de partager tes recettes et merci pour ta réponse. Vanessa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, oui c'est tout à fait possible ! D'ailleurs il me manquait un peu de carraghénane pour faire mes 2 g et j'ai mis de la guar. De rien pour les recettes, c'est avec plaisir !

      Supprimer