dimanche 21 mai 2017

Après-Shampoing nourrissant et fortifiant à l'huile de jojoba, à l'ortie piquante et au miel

Bonjour tout le monde !

Quel plaisir de vous retrouver aujourd'hui ! Pour les personnes qui me suivent sur Facebook, je disais justement que j'avais quelques soucis au poignet et plus particulièrement des problèmes à l'articulation. Je devais donc laisser ma main au repos.

Bref, me revoilà pour le partage du jour (même si mon poignet fait encore des siennes !!!...). Alors, je vous propose donc de réaliser avec moi la recette d'un après-shampoing nourrissant, hydratant et fortifiant à l'huile de jojoba, à l'ortie piquante et au miel.

Mon après-shampoing au jojoba, miel et ortie

C'est une recette très simple à réaliser, avec des ingrédients très efficaces pour prendre soin de nos cheveux.

Je vous en parle ? C'est parti !


L'huile de jojoba
On l'appelle "huile de jojoba" mais il s'agit en réalité d'une cire liquide, obtenue par pression des graines d'un arbuste des déserts de l'Arizona.
D'abord utilisée comme excipient dans les formules cosmétiques pour son toucher non gras et sa fluidité, elle est très riche en principes actifs. Elle a d'ailleurs remplacé le blanc de baleine lorsque la chasse de ce mammifère marin a été interdite.

Nourrissante et hydratante, elle renforce le film hydrolipidique  de la peau et des cheveux. Elle est très facilement assimilée et de manière générale très bien tolérée. (source Internet)

Sur le plan cutané
Elle protège la peau de la déshydratation et freine les pertes en eaux de ses cellules. Elle pénètre dans la peau sans laisser de film gras. 
Elle régule la sécrétion de sébum.
Enfin, elle possède des propriétés cicatrisantes, protectrices, assouplissantes, calmantes, adoucissantes, régénérantes et raffermissantes.

En cosmétique
Elle apporte de l'onctuosité aux fonds de teint, elle bonne du corps aux rouge à lèvres et pour ce qui est du mascara, elle favorise la croissance des cils, les enrobe et leur apporte du volume.

Sur le plan capillaire
Elle redonne vitalité aux cheveux secs et cassants. Elle améliore leur brillance et leur souplesse. Elle nourrit profondément les cheveux et enraye la chute.
Elle fait des merveilles en massage du cuir chevelu, sur les racines, avec quelques gouttes d'huiles essentielles en régulant notamment la production de sébum.

Enfin, elle s'adapte à toutes les chevelures et n'est pas du tout occlusive. C'est l'une des huiles les plus polyvalentes qui existe.

L'ortie piquante
La poudre d'ortie piquante
Très riche en vitamines (A, B, C...), en minéraux, en oligo-éléments (comme le fer, le soufre, la silice, le calcium ou encore le potassium), l'ortie favorise la croissance des cheveux et aide à lutter contre la chute capillaire. 
De plus, il  rééquilibre les sécrétions de sébum, leur apporte force et élasticité. 


  • Elle contient des acides aminés essentiels comme la méthionine et la cystéine présentes toutes deux dans la kératine des cheveux et qui leur apportent force et élasticité. 
  • L’ortie contient du zinc qui aide à rééquilibrer les sécrétions de sébum des cheveux gras et apaise les états pelliculaires. 
  • Les vitamines présentent dans l’ortie participent à la croissance des cheveux en stimulant la pousse. 
  • Enfin, la richesse en fer de l’ortie est efficace pour lutter contre la chute des cheveux. 
L’ortie est donc très bénéfique pour les cheveux fatigués, dévitalisés, mous, ternes, gras, sujets aux pellicules ou qui rencontrent une chute.

Le miel
Avant tout, penchons-nous un peu plus sur les bienfaits et propriétés du miel...En plus d'être délicieux, doux et savoureux, le miel possède de très nombreuses vertus. C'est l'un des premiers condiments sucrés utilisés par l'homme.

Mais qu'est-ce que le miel ?
Le miel est une substance sucrée fabriquée à partir du nectar des fleurs par les abeilles. Ces dernières qui sont très travailleuses (elles servent la reine de la ruche et ne s'arrêtent presque jamais), ne paressent pas et cela pour notre plus grand bonheur !
Il existe un très grand nombre de miels issus soit des plantes et des fleurs (tournesol, romarin, thym...), soit des arbres (acacia, châtaignier, oranger...) soit des miels issus des sécrétions d'insectes qui prélèvent la sève des arbres (comme le chêne, le sapin, l'épicéa.....) ou plus spécifiques (miel des montagne, miel de printemps....).

Quelles sont ses propriétés pour notre santé ?
Tout d'abord, contrairement à l'idée reçue, le miel est peu calorique (moins que le sucre) mais possède un fort pouvoir sucrant. En effet, le miel contient, à hauteur de 75 %, du glucose et du fructose ce qui lui confère de propriétés sucrantes plus "naturelles" et bien plus élevées que le saccharose contenu dans le sucre raffiné que nous utilisons quotidiennement.

C'est également une source d'énergie exceptionnelle pour notre organisme, grâce au grand nombre d'oligoéléments qu'il contient. Pour exemple, les athlètes dans l'Antiquité buvaient du lait au miel après l'effort afin de recouvrer leurs forces. Des études actuelles ont démontré que le miel est l’un des hydrates de carbone (glucides) les plus efficaces avant une séance d'entraînement sportif (meilleur que les boissons protéinés que proposent les magasins de sport !), car le métabolisme l'assimile facilement, à un rythme très régulier.

Le miel est utilisé depuis toujours dans le monde médical, sous différentes formes car on lui reconnait d'excellentes vertus thérapeutiques. Les antioxydants qu'il contient renforce le système immunitaire, aide à lutter contre les maux de gorge, la grippe, calme les toux sèches (c'est un antitussif), combat l'insomnie et la constipation.

Il calme également les irritations provoquées par les piqûres d'insectes et à un fort pouvoir cicatrisant : il assure une bonne oxygénation des tissus (il aurait été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale pour aider à la cicatrisation des plaies des soldats). Il possède des propriétés antiseptiques, antibiotiques, antibactériennes (il semblerait que le miel empêche les bactéries de se fixer et donc de proliférer grâce notamment à sa faible concentration en protéines) et antifongiques (il empêche le développement de parasites et de champignons). Il est donc très utile en cas de coupures ou de petites brûlures.

Enfin, il soulage les démangeaisons cutanées (les femmes romaines et grecques avaient l'habitude de l'utiliser pour tonifier leur visage et calmer les démangeaisons dans des bains faits avec du lait et du miel). 
Dans le domaine de la cosmétique, beaucoup de laboratoires l'utilisent pour régénérer les couches superficielles de l'épiderme.

Et pour nos cheveux ?
Le miel possède des vertus nourrissantes pour nos cheveux.
Riche en oligo-éléments, en vitamines (B entre autres choses), en sels minéraux, en acides aminés et en substances antibiotiques, le miel va hydraternourrir profondément et renforcer le cuir chevelu
Il va aussi lutter contre les bactéries et champignons qui pourraient apparaître sur ce dernier, grâce à ses propriétés antibiotiques notamment. De plus, il rend les cheveux brillants et lisses.

Enfin, le miel est un excellent conditionneurriche en glucides qui va apporter douceur et booster l'hydratation des cheveux ou de la peau (il aide à absorber et à retenir l'eau. Il s'incorpore assez facilement dans les préparations cosmétiques telles que les masques, crèmes, laits ou soins capillaires. En résumé c'est juste un produit fantastique ! 

Voilà donc pour la présentation des principaux ingrédients qui composent cette recette. Passons maintenant à la pratique. Mais avant toute chose, pensez à bien désinfecter votre matériel de cosmétiques, vos contenants ainsi que vos mains et votre plan de travail.

Le matériel :
une balance de précision / deux bols supportant le bain-marie / deux casseroles pour le bain-marie / un mini fouet ou batteur mousseur / un récipient d'eau froide / un pot stérilisé pour y mettre le produit fini

Les ingrédients (pour 200 ml) :
Phase A, phase huileuse
- 20 g d'huile de jojoba 
- 14 g d'émulsifiant conditionneur végétal (conditionneur qui fortifie les cheveux, facilite le démêlage, diminue la casse, améliore le volume, gaine les cheveux et prévient la formation des fourches)
- 4,9 g d'acide stéarique (agent de texture, de consistance, épaississant et émollient)

Phase B, phase aqueuse
- 131 g d'infusion d'ortie
- 10 g de glycérine végétale (agent hydratantémollient qui assouplit et lisse)

Phase C, autres ajouts
- 17 g de miel
- 1,9 g de fragrance (j'ai choisi la fragrance miel)
- 1,2 g de cosgard (conservateur)

Vous pouvez retrouvez les ingrédients et les contenants utilisés pour cette recette sur le site AROMAZONE.

Avant de réaliser la recette proprement dite, il faut faire une infusion d'ortie piquante.
  • Le matériel pour l’infusion de poudre d’ortie :
    Pour réaliser l’infusion il vous faudra une casserole, un grand bolune cuillère à soupeun filtre à café (ou un linge propre). 
  • Les ingrédients pour l’infusion de poudre d’ortie : 
    Il vous faudra 200 ml d’eau minérale et deux cuillères à soupe de poudre d’ortie. 
  • La pratique : 
Faites bouillir les 200 ml d'eau dans la casserole. 
Je fais bouillir l'eau
Mettez la poudre d’ortie dans le récipient puis versez l’eau bouillante dessus. 
Je mets la poudre d'ortie dans un récipient

Je verse l'eau chaude
- Couvrez et laisser reposer 20 minutes avant de filtrer à l’aide du filtre à café (ou du tissu propre). 
La poudre et l'eau chaude
Je laisse infuser 20 minutes

Je filtre plusieurs fois avec un filtre à café
- Récoltez le filtrat et laissez-le refroidir. 
Mon infusion de poudre d'ortie piquante
- Conservez le macérât au réfrigérateur. Si vous ne souhaitez pas l’utiliser tout de suite, ajoutez un conservateur (pépin de pamplemousse ou cosgard10 gouttes pour 50 ml). 


RECETTE DE L'APRES-SHAMPOING

Le pas à pas : 

  1. Transférez tous les ingrédients de la phase huileuse (phase A) dans le premier bol.
    L'huile de jojoba
    Je la verse dans le premier bol


    Le conditionneur végétal
    Dans le bol

    L'acide stéarique
    Tous les ingrédients de la phase huileuse
  2. Transférez tous les ingrédients de la phase aqueuse (phase B) dans le second bol.
    L'infusion d'ortie piquante
    La glycérine végétale
  3. Faites chauffer séparément les deux phases au bain-marie jusqu'à la fonte totale des émulsifiants.
    Phase huileuse au bain-marie
    Phase aqueuse au bain-marie
  4. Hors du feu, versez ensuite la phase aqueuse dans la phase huileuse en remuant vigoureusement à l'aide du mini fouet ou batteur mousseur, pendant 3 minutes. Le mélange va blanchir et s'homogénéiser.
    Je verse la phase aqueuse dans la phase huileuse
  5. Sans cesser de remuer pendant 3 minutes encore, placez le bol dans le récipient d'eau froide, jusqu'à la prise de l'émulsion et au refroidissement complet de la préparation.
    Dans le récipient d'eau froide
  6. Ajoutez le reste des ingrédients (phase C), en mélangeant bien entre chaque ajout.
    Le miel
    Je l'ajoute au reste

    Le cosgard (ici j'ai déjà mis la fragrance)

    C'est prêt !
  7. Versez enfin la préparation dans le pot stérilisé. Pensez à l'étiquetez (liste des ingrédients, date de fabrication, durée de conservation). Le produit se conserve 3 mois à,l'abri de la chaleur.
    Voici mon après-shampoing !

Mes impressions :

J'aime trop cet après-shampoing ! Et j'aime vraiment le mélange des ingrédients choisis.

Il est doux, hydratant et très nourrissant. Je lui trouve même des propriétés démêlantes.

Je l'ai utilisé de la façon suivante : après mon bain d'huile et mon shampoing, j'ai juste ôté l'excédent d'eau, puis j'ai appliqué le produit sur l'ensemble de ma chevelure mouillée en massant délicatement. 
Je l'ai laissé posé 30 minutes sous mon casque chauffant avant de tout rincer.

Résultats des courses : cheveux doux, hydratés et faciles à coiffer.

Voilà donc pour cette petite recette que je vous invite à tester ! N'hésitez pas à me faire un retour !
Sur ce, je vous laisse et vous dis à très vite pour d'autres tambouilles !

Et n'oubliez pas que le partage nous enrichit toujours !...